dégradé


dégradé

dégradé [ degrade ] n. m.
XIVe; de 2. dégrader
1Affaiblissement ou modification progressive d'une couleur, d'un éclairage. Des effets de dégradé.
(XXe) Cin. Procédé par lequel on fait varier l'intensité lumineuse de l'image.
2Technique de coupe consistant à diminuer progressivement l'épaisseur des cheveux. Une coupe en dégradé.

dégradé nom masculin Diminution progressive et méthodique de l'intensité d'une couleur, d'une lumière : Des tons en dégradé. Résultat obtenu en dégradant une couleur ; ensemble de tons d'une même couleur, allant du plus foncé au plus clair : Un dégradé de bleus. Technique de coupe consistant à ménager des épaisseurs échelonnées dans la chevelure.

dégradé
n. m. Disposition dégradée des valeurs, des couleurs, en peinture, en photographie, etc. Papier donnant de bons dégradés.

I.
⇒DÉGRADÉ, ÉE, part. passé et adj.
I.— Part. passé de dégrader1.
II.— Emploi adj.
A.— [En parlant d'un militaire] Qui a été destitué d'une manière infamante de son grade et exclu de l'armée. Un officier dégradé (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 329).
Emploi subst., rare. Des ministres écrivirent à Bazaine, (...) des ministres l'appelèrent « M. le maréchal », lui, le dégradé, et (...) il fut question de le pensionner (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 211).
B.— Au fig. Dont la valeur morale a diminué. On n'arrache jamais par des lois réprimantes qu'une obéissance trompeuse et dégradée (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 357). Le prince d'Axel, (...) cette Altesse dégradée, ce sinistre viveur (A. DAUDET, Rois en exil, 1879 p. 103) :
... parmi tous les hommes avilis de la nation dégradée qui se soumet au joug honteux de la tyrannie, l'être le plus méprisable est celui qui s'enorgueillit de gouverner un tel peuple.
GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, t. 1, 1795, p. 299.
Emploi subst., rare. Voilà des serfs et des maîtres; voilà des êtres bien nés et des dégradés (BARRÈS, Amit. fr., 1903, p. 3).
C.— P. ext. Qui a été mis en mauvais état, qui a été endommagé. Genestas entrevit une douzaine de chaumières abandonnées, sans fenêtres ni portes; leurs toitures dégradées laissaient voir d'assez fortes trouées (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 18). La route était fort dégradée, avec des ornières pleines d'eau (NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 578).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1878.
II.
⇒DÉGRADÉ, ÉE, part. passé, adj. et subst. masc.
I.— Part. passé de dégrader2.
II.— Emploi adj. [En parlant d'une couleur, d'une lumière] Dont l'intensité diminue graduellement, insensiblement. Ces ombres moelleusement dégradées et profondes qu'il [Luini] emprunte au Vinci (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p. 54). Couleurs pâles, prolongées à d'infinies distances et dégradées dans le même bleu (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 199).
III.— Subst. masc. Passage graduel, insensible d'une couleur, d'une lumière à une couleur, une lumière moins intense. Larges pans de demi-teintes allant, par d'ineffables dégradés, chercher l'ombre absolue (LHOTE, Peint., 1942, p. 87).
STAT. — Dégradé1 et 2. Fréq. abs. littér. :443. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 056, b) 476; XXe s. : a) 395, b) 489.

dégradé [degʀade] n. m.
ÉTYM. XIVe; de 2. dégrader.
1 Affaiblissement ou modification progressive d'une couleur, d'un éclairage. || Des effets de dégradé.
0 (Il) avait ménagé par des ampoules, sous la longue tonnelle qui menait à la terrasse sur le Mein, un tunnel coloré par lequel vous étiez conduit, avec de savants dégradés de lumière, jusqu'à la pleine lune. Ainsi la transition entre le jour et la nuit paraissait toute naturelle.
Giraudoux, les Aventures de J. Bardini, p. 58.
2 (XXe). Cin. Procédé par lequel on fait varier l'intensité lumineuse de l'image.
HOM. 1., 2. Dégrader, (et p. p.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • degrade — DEGRADÉ, degradeuri, s.n. Descreştere treptată a intensităţii unei culori. ♦ (Adjectival) Aţă degrade. [var.: degradéu s.n.] – Din fr. dégradé. Trimis de dante, 14.07.2004. Sursa: DEX 98  degradé s. n., pl. degradéuri Trimis de siveco,… …   Dicționar Român

  • Degrade — Dégradé Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • dégradé — dégradé, ée 1. (dé gra dé, dée) part. passé de dégrader1. 1°   Qui a perdu d une manière infamante son grade, son rang. Un officier dégradé. 2°   Qui a perdu son rang, sa dignité. •   Trois princes dégradés en un même mois en marquent le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • degrade — 1 Degrade, demote, reduce, declass, disrate mean to lower in station, rank, or grade. Degrade may be used of any such lowering {babies . . . degrade one to the state of anxious, fawning suppliants for a smile Wallace} {turkeys not in prime… …   New Dictionary of Synonyms

  • Degrade — De*grade , v. t. [imp. & p. p. {Degraded}; p. pr. & vb. n. {Degrading}.] [F. d[ e]grader, LL. degradare, fr. L. de + gradus step, degree. See {Grade}, and cf. {Degree}.] 1. To reduce from a higher to a lower rank or degree; to lower in rank; to… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • degrade — UK US /dɪˈgreɪd/ verb [I or T] ► to become worse in quality, or to make something worse: »Unlike with a cassette player, the sound of the MP3 Player doesn t degrade as the battery weakens …   Financial and business terms

  • degrade — late 14c., from O.Fr. degrader (12c.) degrade, deprive (of office, rank, etc.), from des down (see DIS (Cf. dis )) + L. gradus step (see GRADE (Cf. grade)). Related: Degraded; degrading …   Etymology dictionary

  • degrade — [dē grād′, digrād′] vt. degraded, degrading [ME degraden < OFr degrader < LL degradare, to reduce in rank < L de , down + gradus: see DE & GRADE] 1. to lower in rank or status, as in punishing; demote 2. to lower or corrupt in quality,… …   English World dictionary

  • Degrade — De*grade , v. i. (Biol.) To degenerate; to pass from a higher to a lower type of structure; as, a family of plants or animals degrades through this or that genus or group of genera. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • degrade — index abuse (violate), adulterate, contaminate, damage, debase, debauch, decry, defame …   Law dictionary